Travailler pendant vos études en France

Si vous êtes un étudiant étranger, vous pouvez exercer une activité salariée durant vos études en France dès lors que vous êtes inscrit dans un établissement ouvrant droit au régime étudiant de la Sécurité Sociale.

Vous n’avez pas besoin d’autorisation. Vous pouvez travailler jusqu’à 60% d’un temps plein (donc vous pouvez travailler 964 heures maximum par an).

Attention : il ne peut s’agir que d’un salaire d’appoint, de complément, car le taux horaire minimum en France est d’environ 7,5euros net, donc un travail à temps partiel ne permet pas toujours de couvrir toutes vos dépenses.

Cette durée commence à partir de la délivrance de votre carte de séjour ou de la validation de votre visa de long séjour valant titre de séjour par l’OFII. Si vous ne respectez pas cette limite, la préfecture peut vous retirer votre titre de séjour.

Votre employeur doit déclarer votre embauche à la préfecture.

Dans 3 cas dérogatoires toutefois, vous devez demander une autorisation de travail : si vous devez travailler plus que la durée autorisée pour vos études ou si vous détenez un visa de long séjour temporaire ou si vous êtes Algérien.

Vous pouvez travailler, à titre accessoire, pendant vos études si vous êtes non-européen et titulaire:

  • d’un visa de long séjour étudiant valant titre de séjour (VLS-TS),
  • ou d’une carte de séjour temporaire portant la mention étudiant.

Si vous avez l’un de ces titres, vous pouvez travailler en France.

Attention : si vous êtes Européen ou Suisse, vous pouvez étudier sans titre de séjour en France et librement travailler, sauf si vous êtes Croate.

 

JOB Searching (Custom)

Sources : 

Campus France : https://www.campusfrance.org/fr/comment-chercher-un-emploi-en-france

Service-Public : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2713.xhtml

© Inflexyon 2019